Présentation de l’oraison que Jésus enseignait il y a 2000 ans et de l’imposition des mains telle que me l’a enseignée Marie-Madeleine

Tout a commencé “Là-Haut”

En avril 1997, je suis mort de manière temporaire et, après avoir traversé le tunnel souvent décrit par les rescapés de la camarde, je suis monté au “Ciel” à une vitesse extraordinaire en direction de cette fameuse Lumière extrêmement intense et qui pourtant n’éblouit pas. Après un trajet qui sembla durer deux ou trois minutes pendant lesquelles j’ai entendu chanter les anges, je me suis totalement fondu dans la Lumière, devenant Paix, Amour, Joie et Connaissance infinies. Dans cet état d’Être Pur, je connaissais tous les secrets de l’univers et je savais que j’étais Dieu, que tout est Dieu et que Dieu est Paix, Amour et Joie infinis.

Ensuite, et bien qu’à cette époque je ne croyais pas en eux, j’ai rencontré Jésus et La Vierge. Je me rappelle avoir été très marqué par l’infinie beauté et la majesté de Celle qui n’était alors pour moi qu’un personnage historique et j’ai plus tard été ému quand j’ai appris que Sainte Bernadette, comme un certain nombre d’enfants auxquels La Vierge était apparue, l’avait simplement décrite comme “une belle dame”.

Je me suis ensuite retrouvé en présence de Saint-Michel archange qui m’a montré que je pouvais faire sortir de mes mains des rayons de lumière bleu électrique pour éliminer la négativité.

Après cette rencontre, je me suis mis à prier Jésus tous les jours et, au cours des mois qui sont suivi, Il m’a rendu visite de manière quotidienne et m’a enseigné ce que je pensais être une simple – bien que très efficace – technique de méditation basée sur la circulation de Lumière en nous. Ce n’est que plus tard que j’ai appris qu’il s’agissait de l’oraison, technique de paix intérieure et de progrès spirituel que Jésus enseignait déjà il y a 2000 ans.

C’est à partir de 2007, à la faveur de visites et de prières répétées à la Sainte-Baume, que Marie-Madeleine est venue à ma rencontre pour me confier une approche particulière de l’imposition des mains qu’Elle enseigne aujourd’hui à mes côtés. Contrairement au travail avec Saint-Michel archange qui demande certaines prédispositions, tout le monde, laïcs et femmes compris et pas uniquement les prêtres et les pasteurs, peut apprendre à imposer les mains avec Marie-Madeleine.

Ce n’est qu’en 2012, après que je l’ai pratiquée de manière quotidienne pendant quinze ans, que Jésus m’a demandé de commencer à enseigner l’oraison – que j’appelais encore méditation à cette époque-là car ce n’est qu’après que je me suis installé à Lourdes que Jésus m’a révélé qu’il s’agissait de l’oraison.

L’oraison,
t
echnique de paix intérieure et de progrès spirituel que Jésus enseignait il y a 2000 ans

Sainte Thérèse d’Avila et Saint Jean de la Croix ont beaucoup écrit au sujet de l’oraison mais n’ont jamais expliqué par écrit comment la pratiquer. En effet, cette technique doit rester confidentielle et n’être transmise qu’à l’oral, d’enseignant à élève, et être accompagnée d’initiations (ou activations spirituelles c’est à dire interventions permettant de mettre en route la circulation de Lumière en nous) données par Jésus. C’est ainsi que Jésus l’enseignait il y a 2000 ans.

Je ne peux donc donner de détails mais je peux vous révéler que la Bible fait allusion à l’oraison dans deux versets identiques, incompris des théologiens mais très clairs pour ceux qui ont suivi le cours d’oraison tel que me l’a enseignée Jésus : L’œil est la lampe du corps. Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera éclairé (Matthieu 6:22 et Luc 11:34).

Ce verset indique que le regard permet d’emplir le corps de Lumière – c’est à dire de paix, d’amour et de joie. J’enseigne comment lors d’un cours en deux leçons, dans la présence de Jésus qui donne les initiations nécessaires à la pratique.

Un cours en deux leçons destiné à l’autonomie

Bien que le contact avec Jésus tende, avec le temps, à nous faire parfois entrer en oraison malgré nous, y compris debout à l’église, l’oraison se pratique au départ assis dans une position confortable avec les yeux fermés.

Cette technique est si simple qu’il suffit de deux leçons d’environ une heure pour l’apprendre mais on peut commencer à pratiquer seul dès la première leçon.

Certains élèves auront besoin de commencer par l’imposition des mains mais ce n’est pas systématique.

Chacune des deux leçons comprend une initiation donnée par Jésus qui se charge de la partie spirituelle de l’enseignement tandis que je me contente de la partie orale. Ces initiations sont destinées à mettre en route puis à intensifier la circulation de Lumière en nous afin de la mettre au service de l’intériorisation profonde.

Aucune compétence particulière n’est requise : il n’est nécessaire ni de se concentrer, ni de visualiser quoi que ce soit, ni de répéter un mantra ni de contrôler sa respiration. Ce sont uniquement la technique très simple et la circulation de Lumière activée par Jésus pendant le cours qui permettent de tourner sans effort les sens vers l’intérieur.

Le cours est destiné à donner leur autonomie aux élèves : après avoir suivi ce cours une seule fois, vous pourrez pratiquer seul(e) en toute simplicité. Les deux leçons sont espacées de deux semaines environ et, pour bien profiter du cours, il est conseillé de consacrer au moins une quinzaine de minutes à la pratique quotidienne entre les deux leçons.

Comme je l’ai dit, l’oraison ne doit être enseignée que si un élève est prêt et à condition que Jésus lui donne les initiations nécessaires. Pour suivre le cours d’oraison que Jésus donne à mes côtés, vous devrez donc vous engager devant Jésus à garder confidentielle la technique reçue pendant le cours – et il va sans dire que vous n’avez pas l’autorisation d’enregistrer le cours.

L‘imposition des mains enseignée par Marie-Madeleine

 

Photo de Marie-Madeleine considérée comme miraculeuse tirée du livre de Lars Muhl “La rencontre”

L’imposition des mains telle que l’enseigne Marie-Madeleine à mes côtés est une pratique spirituelle destinée à laisser grandir la paix intérieure, la joie et la capacité à aimer.

Pratiquée avec patience et persévérance, l’enseignement donné par Marie-madeleine permet aussi d’améliorer la qualité des relations humaines, qu’il s’agisse des relations amoureuses, amicales, familiales ou professionnelles.

Marie-Madeleine donne à mes côtés neuf initiations destinées à démarrer puis intensifier la pratique de l’imposition des mains sur soi-même ou sur autrui : comme la Lumière ne vient pas de nous mais de Dieu, nous pouvons tout à fait nous imposer les mains à nous-même.

La première initiation permet de démarrer la pratique. Chacune des huit initiations suivantes permet d’augmenter l’intensité de la Lumière transmise par nos mains.

L’enseignement théorique reçu pendant le cours d’imposition des mains est très succinct car il ne s’agit pas d’accumuler du savoir mais de recevoir de Marie-Madeleine un cadeau pratique qui va nous permettre de grandir intérieurement, en accord avec cette parole de Jésus que l’on retrouve aussi bien en Mattieu 11:25 qu’en Luc 10:21 : “Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants.”

Soyons donc comme des enfants, des pauvres en esprit auxquels Jésus a promis le Royaume des Cieux, des apprentis disciples qui n’ont besoin d’aucune connaissance particulière pour laisser passer à travers leurs mains la Paix, l’Amour et la Joie venus de “Là-Haut”.

Ma démarche s’inscrit dans la joie du partage entre amis.
Ainsi, je ne demande pas d’argent mais j’enseigne uniquement à Lourdes, à mes amis et à leurs amis.
C’est la raison pour laquelle mes coordonnées ne figurent pas sur mon site.