Rencontres dans la Paix, l’Amour et la Joie

Je trouve très intéressant que nombre de Chrétiens me taxent volontiers d’orgueil et que même le prêtre organisant le groupe d’études bibliques dont je faisais partie à Lourdes ait cessé de me communiquer les dates des réunions sous prétexte que mes propos les dérangent et sans la moindre velléité de prendre en considération mon témoignage pourtant fondé, ils le savent, sur une mort temporaire lors de laquelle je me suis fondu en Dieu puis ai rencontré Jésus, la Vierge et Saint-Michel archange.

Or, si je ne me suis sans doute pas toujours exprimé de manière habile, si je comprends que tout le monde n’apprécie pas mon humour et si je ne suis certes pas un parangon d’humilité, n’y a-t-il pas également un certain orgueil à se croire seul autorisé à parler de Jésus alors qu’on ne l’a jamais vu autrement qu’en statue ou en peinture, à se croire seul habilité à parler de Dieu alors qu’on n’a pas la moindre idée de ce que c’est ?

Même la définition du glossaire officiel des évêques de France n’explique en rien ce qu’est Dieu. Quant au catéchisme officiel de l’Église Catholique, il ne me permettrait certainement pas de comprendre ce qu’est Dieu si je n’en avais pas l’expérience directe.

Je vous propose donc ma propre définition de Dieu, basée sur ma rencontre avec Lui, une définition sans doute imparfaite mais qui me semble accessible à tous : en tant qu’absolu, Dieu est un océan illimité de Paix, d’Amour, de Joie et de Connaissance infinis.

Sur le plan manifesté, Dieu peut prendre diverses formes personnelles telles que Jésus ou Shiva pour ne citer que celles dont je peux témoigner. De la même manière que, selon son interlocuteur, on peut parler diverses langues, appeler Dieu le Père, l’Éternel, Shiva, Krishna, Allah, etc. n’est qu’une question de langage et de culture, chaque nom désignant toujours le même océan illimité de Paix, d’Amour, de Joie et de Connaissance infinis perçu depuis un point de vue différent.

Pour entrer en contact intérieur avec cette Paix, cet Amour et cette Joie, il faut s’intérioriser en profondeur, par exemple en pratiquant la technique de méditation(*) que Jésus enseignait il y a 2000 ans, ainsi qu’en témoignent discrètement Matthieu 6:22 et Luc 11:34. Nous pouvons aussi, de manière très simple, laisser Paix, Amour et Joie œuvrer en nous et à travers nous en pratiquant l’imposition des mains au nom de Jésus, sur nous-même ou sur autrui.

Il est important de noter qu’imposition des mains et méditation(*) telles que Jésus les enseignait il y a 2000 ans s’adressent à tous les chercheurs spirituels, Chrétiens ou non. En effet, ainsi que Jésus l’a laissé entendre en Jean 10:16 (“J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie ; celles-là, il faut que je les amène ; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger”), c’est toujours le même Amour qui se déploie, de manière plus ou moins transparente, à travers les différentes religions et traditions spirituelles authentiques et, lorsqu’il dit “Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, nul ne vient au Père que par moi” (Jean 14:6), Jésus ne s’exprime pas en tant qu’humain mais en tant que Dieu. Jean 14:6 est donc à entendre comme : “Paix, Amour et Joie sont le Chemin, la Vérité et la Vie ; nul n’accède à la Vie Éternelle que par l’œuvre et l’expérience de la Paix, de l’Amour et de la Joie”.

Rencontres dominicales dans la Paix, l’Amour et la Joie
en alternance à Lourdes et de chez nous

Je vous invite à nous ouvrir tous ensemble à l’œuvre et à l’expérience de la Paix, de l’Amour et de la Joie lors de rencontres dominicales au cours desquelles nous nous recueillerons en silence en présence de Jésus ; lors de ce moment de silence d’une durée de vingt à trente minutes, Jésus donnera pouvoir d’imposer les mains en son nom aux personnes qu’il choisira parmi celles qui le souhaitent. Parmi ces personnes, celles qui auront pratiqué pendant quelques temps pourront suivre le cours de méditation(*) telle que Jésus l’enseignait il y a 2000 ans. Étant donné la simplicité de cette technique, le cours ne nécessite que deux leçons d’environ une heure.

Je précise que je me charge uniquement de la partie orale tandis que Jésus se charge de la partie spirituelle, donnant les transmissions de pouvoir indispensables à la pratique. Il va de soi qu’en accord avec les instructions données par Jésus en Matthieu 10, je ne demande pas d’argent, ni pour les rencontres, ni pour répondre aux questions des personnes ayant reçu pouvoir de pratiquer l’imposition des mains au nom de Jésus, ni pour le cours de méditation(*).

Prochaine rencontre avec Jésus à Lourdes
dimanche 15 août 2021 à 14h45

Les rencontres locales en présence de Jésus et le cours de méditation(*) sont organisés à Aspin en Lavedan, à 3 km de Lourdes. Le nombre de places étant limité, je donne la priorité aux personnes que je connais et à leurs famille et amis à condition qu’elles s’inscrivent au plus tard une semaine à l’avance en envoyant un mail à lourdes@stephane-pautrot.com. Les personnes non prioritaires peuvent s’inscrire jusqu’à 72h à l’avance.

 

Prochaine rencontre avec Jésus de chez nous
dimanche 8 août 2021 de 18h à à 18h30
(heure de Paris)

Pour vous joindre au groupe de chez vous, il vous suffit de vous assoir confortablement à la date et à l’heure prévue, de demander à Jésus de vous inclure dans le groupe réuni en son nom par Stéphane Pautrot et de fermer les yeux pendant une demi-heure. Bien que l’intention suffise une fois que vous avez l’habitude de participer de chez vous aux rencontres avec Jésus, vous pouvez aussi par exemple dire intérieurement, au début de la rencontre : “Je me joins maintenant à la rencontre avec Jésus organisée par Stéphane Pautrot”.

Si vous souhaitez apprendre à méditer(*), vous devrez vous déplacer jusqu’à Lourdes pour suivre le cours de méditation(*) et, dans la mesure où vous ne pourrez y participer qu’une seule fois, je vous suggère de ne pas mentir sur le fait d’avoir reçu pouvoir d’imposer les mains au nom de Jésus, vous perdriez votre temps.

(*) La technique d’intériorisation profonde enseignée par Jésus n’a rien à voir avec le concept habituel de méditation chrétienne qui consiste à réfléchir à un sujet donné. Jésus a été clair sur le peu d’intérêt de cette approche intellectuelle de la spiritualité : “Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents et de ce que tu les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te loue de ce que tu l’as voulu ainsi.” (Luc 10:21). Il faut bien comprendre que ce n’est pas l’étude de la Bible qui favorise le progrès spirituel mais, au contraire, l’ouverture d’esprit née de la pratique spirituelle qui amène à poser un regard neuf sur la Bible : “Alors il leur ouvrit l’esprit afin qu’ils comprissent les Écritures” (Luc 24:45). La lecture même de la Bible invite à amorcer cette ouverture d’esprit. Qui soutiendrait mordicus qu’Exode 12:44, Exode 21:7, Exode 21:20 et Lévitique 25:44 relèvent bel et bien la parole de Dieu alors qu’ils encouragent l’esclavage ?

D’ailleurs, entendons nous bien, la parole de Dieu a d’abord été reçue par… des hommes puis confirmée comme effectivement divine par… d’autres hommes. L’erreur étant humaine, l’idée que quelques erreurs aient pu se glisser dans la Bible n’a donc rien d’hérétique. De plus, si Judas a trahi Jésus, il n’y a rien de bien hérétique non plus à soupçonner que des auteurs, scribes ou traducteurs aient pu trahir la parole de Dieu.

Je termine en précisant que, pour plus d’universalité, j’ai gardé le terme de méditation dans son sens oriental car la technique d’intériorisation profonde que Jésus enseignait il y a 2000 ans était déjà connue en Inde 3000 ans auparavant. Krishna y fait référence dans la Bhagavad Gita, l’équivalent de la Bible pour les hindous, au chapitre 2, verset 45. On revient à Jean 10:16 selon lequel il a plusieurs bergeries mais un seul berger. Jésus et Krishna sont deux de Ses formes et j’ai hâte que tous les êtres humains se réunissent au nom de Dieu / la Paix, l’Amour, la Joie plutôt que de se quereller au sujet du nom et de la forme qu’il faut lui donner.

 

Mentions légales